Imperial Cleaning

Rectifications orthographiques du français en 1990

Une entreprise publique autonome peut transiger et compromettre.

Menu de navigation


Ces avis portent sur: Les articles et entrent en vigueur le jour de leur publication au Moniteur belge. Toute convention contraire est nulle de plein droit.

Le plan d'entreprise contient obligatoirement: Pour l'application de ce paragraphe et des paragraphes suivants, il faut entendre par: Belgocontrol virera un montant total de Les commissaires du Gouvernement veillent au respect de la loi, des statuts et du contrat de gestion.

Le gouvernement ne peut plus ignorer la réalité de la mobilisation. Loin de calmer le mouvement, cette réaction du gouvernement ne fait que le renforcer.

Le 4 décembre se déroule une nouvelle manifestation nationale à Paris. La manifestation se déroule dans le calme et la bonne humeur. Le gros des manifestants se disperse, empêchant les prises de parole et les concerts prévus Renaud , Bernard Lavilliers , etc.

Dans toute la France, les lycéens et les étudiants sont largement engagés dans la protestation. Il faut donc gérer les grèves, tant localement que nationalement.

Nationalement, une coordination est mise en place. Elle regroupe des représentants des universités et lycées grévistes. On retrouve aussi les autres syndicats impliqués: Parmi les responsables, un porte-parole, David Assouline , émerge. Pour lui, la gauche battue aux législatives cherche à obtenir sa revanche. Les organisations motrices de la grève et de son extension sont vues à travers le prisme déformant de leur proximité avec certains partis politiques.

Le rôle de la LCR est particulièrement mis en avant. Face à ces accusations, les étudiants grévistes se proclament indépendants vis-à-vis des forces politiques. Il accepte de mettre le drapeau de son organisation de côté, tout en gardant sa liberté de parole, et celle de ses militants, dans les médias. Le syndicat se fait donc plus discret dans les manifestations mais continue son travail sur le terrain et dans la presse.

Des journalistes du monde entier couvrent les énormes manifestations des 27 novembre et 4 décembre, donnant à ces événements une portée internationale.

Dans la nuit du 5 au 6 décembre, une nouvelle manifestation tourne mal. Malgré tout, les policiers le prennent en chasse. Le 6, Alain Devaquet , désavoué par son ministre de tutelle et choqué par la violence policière, démissionne. Le même jour, une manifestation silencieuse est organisée en mémoire de Malik Oussekine. Les affrontements en marge des manifestations notamment après la dispersion officielle , fait de délinquants, ne sont pas séparés par eux de la manifestation elle-même.

Celles-ci ne renvoient à aucun son prononcé, mais servent à rappeler l' étymologie d'un mot, son ancienne graphie [ 8 ]. Cette association, composée de linguistes, de membres du CNRS et de militants, se battra durant des années afin de faire reconnaitre la nécessité de réformer l'orthographe de la langue française.

En , cette association disparait. Les associations dans les autres pays francophones ont eu plus de facilité, comme au Québec, pour faire admettre la nécessité de cette réforme. En , plusieurs constats sont faits par le gouvernement de Michel Rocard: Prié de décider par les partisans et opposants d'une rectification, le ministère de l'Éducation nationale se prononce contre [ 12 ].

Cet appel est repris par plusieurs livres au cours de l'été ainsi que par l'ouvrage de Jacques Lecomte et Philippe Cibois , Que vive l'orthographe! Le 30 mai , le Premier ministre français socialiste de l'époque, Michel Rocard , décide la suppression d'une assemblée consultative, le Haut Comité de la langue française , et d'un organisme administratif, le Commissariat général, tous deux rattachés à ses services, et leur remplacement par le Conseil supérieur de la langue française CSLF , composé de ressortissants français, québécois, belges, suisses et marocains et dont il devient le président, ainsi que par la Délégation générale à la langue française [ 12 ] , [ 19 ] , [ 20 ].

Le 1 er juin, le Conseil des ministres vote en faveur des décrets et ceux-ci paraissent le lendemain au Journal officiel [ 20 ] , [ 21 ]. Le groupe commence sa première réunion le 12 décembre [ 26 ].

Au printemps , le premier projet du groupe est remis au CSLF qui l'adopte après l'avoir examiné et discuté [ 27 ]. Il est ensuite présenté à l' Académie française avec qui la suite de la réflexion continue lors de débats [ 23 ] , [ 28 ]. Le compromis de propositions que représente le rapport final est atteint en faisant, selon les propositions initiales, une suppression du superflu ou au contraire un ajout d'exceptions [ 23 ] , [ 29 ].

Présentées par le CSLF, ces rectifications ont reçu le 3 mai un avis favorable de l'Académie française à l'unanimité [ 1 ] , ainsi que l'accord du Conseil supérieur de la langue française du Québec [ 30 ] et de celui de Belgique qui, devenu en le Conseil de la langue française et de la politique linguistique , confirme sa position en sa séance plénière du 9 avril [ 31 ].

Après sa publication, il connait un succès considérable en librairie et reçoit un avis favorable de la part du CILF où toute la francophonie est représentée [ 33 ] , [ 34 ]. La Fédération internationale des professeurs de français et l' Association française des enseignants de français se prononcent pour les rectifications [ 35 ]. Ainsi, dans le Madame Figaro du 5 janvier , face à une éventuelle suppression partielle de l'accent circonflexe, Bernard Pivot , Philippe Sollers , Jean d'Ormesson et Frédéric Vitoux y expriment leur opposition [ 37 ].

En réponse à ces réactions, l' Académie française en rediscute lors d'une séance le 10 janvier et d'une réunion le 17 janvier qui aboutit à un communiqué adopté par 23 voix contre 6 dans lequel les académiciens précisent les modalités d'entrée en vigueur des rectifications [ 39 ] , [ 40 ] , [ 41 ].

L'orthographe actuelle reste d'usage [ Elle estime qu'il y a avantage à ce que lesdites recommandations ne soient pas mises en application par voie impérative et notamment par circulaire ministérielle [ 40 ].

Les propositions du rapport ne visent pas seulement l'orthographe du vocabulaire existant, mais aussi et surtout celle du vocabulaire à naitre, en particulier dans les sciences et les techniques. Ces règles n'ont aucun caractère obligatoire. La réforme de l'orthographe allemande de avait été imposée plus fermement, par exemple en donnant une date limite aux écoles pour s'y conformer. Les rectifications orthographiques ont été publiées en France dans le Journal officiel du 6 décembre , dans la partie administrative, qui n'a pas de valeur contraignante.

Or, il n'existait aucune loi portant sur la réforme de la langue française, depuis que cette mission a été attribuée à l' Académie française.

Autrement dit, la réforme de la langue et de l'orthographe ne fait pas partie des domaines de compétences du gouvernement [ 43 ]. Ces propositions sont présentées, d'une part, sous forme de règles d'application générales et de modifications de graphies particulières destinées aux usagers et aux enseignants, d'autre part, sous forme de recommandations à l'attention des lexicographes et des créateurs de néologismes.

Celles de ont introduit 10 règles orthographiques:. Cette invariabilité était déjà préconisée ou permise par certains grammairiens, dont Émile Littré [ 54 ].

Il y a, en outre, une soixantaine de modifications orthographiques isolées modifications sur des mots divers, par exemple charriot conformément à charroi , charrue. On relève que la réforme n'inclut pas la rectification de certaines graphies erronées comme: La dictée de Mérimée devient dans cette orthographe les termes modifiés ou confirmés par la nouvelle orthographe sont en gras:. Toutefois, les répondants français qui ont dit ne pas connaitre les rectifications les utilisent spontanément.

Certaines rectifications figuraient déjà dans des dictionnaires et ouvrages de référence avant leur publication au Journal officiel français [ 23 ]. D'autres étaient déjà employées, mais en étant auparavant fautives, en particulier dans les cas des accents. Leurs successeurs, respectivement Christian Dupont et Marie-Dominique Simonet , auxquels viennent s'ajouter les ministres de la Culture et de l'Audiovisuel, Fadila Laanan , et de l'Enseignement de promotion sociale, Marc Tarabella , invitent, par quatre circulaires ministérielles d'octobre , les enseignants de tous niveaux à enseigner prioritairement la nouvelle orthographe dès la rentrée scolaire de la même année [ 60 ] , [ 62 ] , [ 63 ] , afin de remédier à la confusion qu'entraine la coexistence des deux orthographes [ 60 ].

Ce logiciel est à la disposition des particuliers sur internet et donne, outre la rectification du texte encodé, la justification des modifications. Début aout, il comptait 2,5 millions de textes rectifiés [ 67 ]. Plusieurs associations, comme Erofa Études pour une rationalisation de l'orthographe française aujourd'hui , créée à l'initiative du linguiste Claude Gruaz, militent pour une rationalisation approfondie et plusieurs universités enseignent la nouvelle orthographe [ 69 ].

Certains magistrats appliquent la nouvelle orthographe dans leurs arrêts [ 33 ]. Le Bureau de la traduction, organisme qui s'occupe des besoins linguistiques du Parlement, des tribunaux, des ministères et des organismes fédéraux, accepte les deux orthographes [ 70 ] , [ 44 ]. Le Conseil supérieur de la langue française recommande depuis l'enseignement de la nouvelle orthographe dès le primaire [ 71 ]. L' Office québécois de la langue française donne la priorité à la nouvelle orthographe pour toutes ses publications et travaux [ 72 ].

Ainsi, les néologismes qu'elle crée ou accepte et les emprunts à des langues étrangères se trouvent sous la forme de l'orthographe rectifiée dans son grand dictionnaire terminologique GDT [ 73 ]. En , le Bureau de normalisation du Québec BNQ est le premier organisme de l'administration publique québécoise et probablement du monde à adopter les rectifications pour tous ses documents [ 74 ]. Le ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche MEESR inclut la nouvelle orthographe dans son programme d'enseignement, l'accepte lors des épreuves uniformes de français et, depuis , aussi pour les examens de fin d'année [ 44 ] , [ 76 ] , [ 6 ].

Les provinces du Nouveau-Brunswick , de l' Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse acceptent la nouvelle orthographe lors des examens ministériels [ 81 ]. Les écoles de la région de Moncton au Nouveau-Brunswick ont également reçu la liste alphabétique des mots touchés par les rectifications et le personnel est invité à employer les graphies rectifiées dans les documents administratifs et scolaires [ 80 ]. Le site web du ministère l'applique aussi, les enseignants ont été renseignés sur cette décision et ont reçu de la documentation au sujet des rectifications [ 80 ].