Imperial Cleaning

Patricia Johansson-Rosen : La psychanalyse face au suicide

Et courage à nous toutes où que nous en soyons.

La réaction des fans

de Hanya Yanagihara

La destitution de Pluton due à du Pomerol Commentaires récents benoit dans Qui suis-je? Fred Leoz dans Mots-clefs alexandre astier astronomie chanson cinéma CNES curiosity cv vidéo dialogue esa espace exoplanète exploration spatiale film florence porcel féminisme humeur internet interview ISS livre lol lune mars mars one musique nasa philae physique pluton podcast saturne science sciences sexisme soleil spatial spectacle terre TF1 twitter télé-réalité télévision univers web émission Flux RSS — Podcast lfhdu Qui suis-je?

Et de ne rien avoir à faire avec un quelconque prince charmant. La légende dit que ma maîtresse a entendu le son de ma voix pour la première fois la veille des vacances de Noël. Je proteste juste par esprit de contradiction.

On ne me résiste pas, à moi. Mais moins que les billes. De la flûte à bec, oui oui. Le dernier cri, le blanc, le 56k, qui coûtait presque francs. Je pressentais le truc, tsé. Sans compter les lotissements dignes du futur Desperate Housewives et les malls où les jeunes se retrouvent le samedi. Un rêve devenait réalité. Mais il était difficile à trouver.

Ce truc a bouleversé ma vie de toutes les manières positives dont une vie peut être bouleversée. Mêler Twitter, blog, Facebook, culture web et une émission de télé en direct. Et je parle comme Yoda si je veux. Bienvenue à tous, tout et toutes dans mon univers… Ouais mais… nan. Ca fonctionne ou ça ne fonctionne pas. Et pourquoi ne pas mêler cette passion avec une autre?

J'ai eu un orgasme. Envoyé par un spécialiste véritable des trous noirs après mon billet sur le boson de Higgs. Plus de case invisible une fois par mois un vendredi soir à minuit: Vinvin à la présentation, Henri Poulain à la réalisation, et moi-même côté web. Comme quoi, insister pour raconter une vanne pourrie à Alexandre Astier en direct à la télévision, ça mène à tout.

Donc jouer la comédie…. Je me suis bien amusée. Mais travailler 12 heures par semaine pour le Vinvinteur ne me suffisait visiblement pas — je dois être un peu maso sur les bords, voyez-vous. Je me suis donc lancée dans le podcast vidéo. Ben oui ben voyons. Brillante idée, ça, encore. Sans compter les innombrables messages de ceux qui le suivent….

Enfin évidemment… SAUF quand je fais des lapsus sexuels en direct, quoi. Et comme je ne suis pas du genre à attendre le doigts de pieds en éventail la suite des sélections: Bonjour Florence, Je suis votre chaîne Youtube depuis peu. Ça fait quel effet de rencontrer Etienne Klein? Comme quoi, quand on cherche du contenu sérieux qui ne se prend pas au sérieux, il y a toujours de quoi faire. Bravo pour votre travail, Florence!!

Ton dynamisme et ton intelligence car il faut bien appeler ainsi la grande qualite cachée dans les neurones de ton cerveau sont éblouissants.

Je suis tombé par hasard sur ta chaine youtube. Là, sur le Blog de Florence Porcel! Regarde, je vais te faire un dessin: Ceci dit, le cataclysme pourrait être plus localisé et affecter uniquement la ville de Châlons-en-Champagne.

Après des analyse plus poussées, dont une biopsie, il s'est avéré que je suis atteinte des deux formes de HPV les plus oncogène les souches 16 et 18 , en plus d'une forme moins oncogène la 11, de mémoire. Cela fait maintenant, 4 ans et demi que je suis infectée, j'ai eu une opération visant à supprimer les condylomes quand j'avais 20 ans , or ça a récidivé. Malgré mes questions, ma gynéco est assez rétissante à l'idée de m'expliqué cette "maladie" par exemple, elle avait oublié quelles étaient les souches que j'avais contractées, et m'avais donc annoncé par pur hasard le risque oncogène de la souche 18, information quelle ne voulait pas me transmettre, car ça là instantanément mis très mal à l'aise quand je lui est rappelé que j'en suis affectée.

Concernant les traitements des condylomes, elle ne me prescrit rien, et me suggère plutôt de me détendre et de moins stressés Sauf que de nature, je suis une personne anxieuse et étant étudiante j'ai du mal à diminuer mon stress avec tout les cours et dossier que je dois gérer. Au regard, des souches que je présente, je pense que mon pronostic n'est pas très glorieux, en tout cas, si on reste objectif, le risque que je développe un cancer est assez élevé, ce qui est de mauvais pronostic Et ça me plombe également le moral.

Je voulais savoir s'il y avait des personnes qui sont passées par là, et surtout quelles étaient les solutions proposées par leurs médecins en vue de traiter les condylomes et de prévenir l'apparition d'un cancer. Merci et bon courage à toutes! Mon parcours Je vais raconter mon parcours contre le cancer du col de l'utérus, je sais que chaque cancer est différent mais peut-être que mon témoignage pourra aider quelqu'un car moi je me suis posé beaucoup de question.

Tout à commencer par un frottis les résultats sont mauvais nouveau rdv et colposcopie pour confirmer, on m'annonce un CIN3 le gynecologue me rassure en me disant que ce n'est pas encore un cancer mais le stade juste avant. Il me donne rdv pour la conisation l'intervention se passe bien pas de douleur pour ma part le plus long c'est l attente des résultats.

J'ai rdv 1 mois plus tard et la les résultats sont encore mauvais ce n'est plus un CIN3 mais un cancer stade 1a1 et la conisation n'à pas suffit à l'enlever. Le gynéco me propose une hystérectomie j'ai 37ans et 2 enfants on aurait pu refaire une conisation mais c'est pas sur que cela fonctionne et il me dit que dans mon cas c'est le mieux donc je suis son conseil. Je me suis faite opéré il y a tout juste un mois les premiers jours j'ai eu de forte douleur dans le ventre l'opération m'a fatigué mais la au bout d'un mois tout va beaucoup mieux.

J'ai eu rdv aujourd'hui pour les résultats des pièces operatoire tout à été enlevé je suis guéri maintenant je dois juste faire un frottis du vagin tout les ans pour surveiller. Je n'est pas encore eu de rapport sexuel il me conseille d attendre encore 15 jours donc je ne sais pas si ce sera comme avant. Je sais que j'ai eu beaucoup de chance et pense à celles qui se battent et pour qui le combat et beaucoup plus dur.

Ne jamais négliger ses rdv de frottis c'est la mon erreur j'y est laissé mon utérus, la possibilité d'avoir un autre enfant mais je suis en vie et guéri c'est le principal. Bon courage à celle qui se battent. Je reprends Bonjour à toutes, je reprends "la plume" aujourd'hui, j'ai laissé un message il y a quelques mois en Nov "46 ans une de plus" Compte tenu de la zone a rayonné, les effets indésirables comme je l'avais beaucoup lu dans les différents témoignages trouvés sur internet et confirmés par les médecins rend la vie difficile au quotidien, et la chimio n'arrange pas les choses, il ne faut pas minimiser la fatigue, les baisses de moral etc Mais rassurez vous à la fin du traitement, on récupère petit à petit, et tout cela devient une parenthèse dans votre vie.

A la date où je vous laisse ce message je viens de terminer la curiethérapie. Je n'avais pas trouvé de témoignages très récents à ce sujet, et je me demandais bien ce qui allait m'arriver, l'inconnu fait peur. Chaque cancer de l'utérus n'a pas le même protocole, ce que j'explique là concerne un cancer pour une tumeur de plus de 3.

Pour revenir à la curitherapie: Vous mangez allongés, vous avez une sonde urinaire, et avez le droit à un régime sans résidu pour éviter les selles le plus possible. La position est supportable, vous pouvez plier les jambes, bouger le bassin, rappelez vous que ce ne sont que quelques jours dans une vie, les visites sont interdites car la machine se mets en route jour et nuit à une fréquence régulière, cela peut s'arrêter mais cela repousse le traitement et c'est déjà bien assez long.

Pour moi il y a eu plus d'appréhension qu'autre chose sur cette étape, même s'il faut reconnaître que se voir brancher de la sorte et un peu difficile psychologiquement, mes enfants sont sortis de moi par cette endroit intime, il est normalement source de plaisir et de vie, et là il est réduit au seul chemin pour me soigner de mon cancer.

Car il faut bien dire que la vie sexuelle est réduite à néants depuis plusieurs mois, mon mari est extraordinaire j'ai cette chance. Maintenant le traitement est terminé, il faut attendre 3 mois car l'action des rayons et de la chimio se poursuit durant toute cette période pour repasser un IRM et un PET Scan et vérifier qu'il n'y a plus rien.

Période d'attente où se mêle beaucoup de sentiments, il y a des jours où l'on croit que tout cela n'était qu'un mauvais rêve, et des jours où tout cela revient en plein coeur, et où il faut bien se dire que la maladie est toujours là, on ne peut pas parler de guérison mais de survie, c'est comme cela que le monde médical parle de nos chances. Pas facile tout cela. Rendez vous dans 3 mois mesdames, je souhaite tout le courage possible à toutes celles qui allongeront la liste de ces témoignages, vous n'êtes pas seules, nous sommes là, pour vous lire, et vous soutenir.

J'ai 23 ans Bonjour à toute, pour ma part j'ai appris que j'étais attente d'un virus HPV 16 dans des conditions assez difficile. Début novembre j'ai fais un AVC. Par chance j'ai été prise à temps à l'hôpital. Les médecins ne comprennent pas: Suite à mon AVC ils m'ont demandé de changer de pilule. J'ai donc pris rendez vous chez mon gynécologue. A mon arrivée il m'annonce que sur mon dernier frottis qui datait du mois d'avril on avais découvert ce virus. Apparemment il aurait essayé de me joindre une fois sans succès.

A savoir dans mon cas, je ne reçois pas les résultats des frottis. C'est le gyné qui les reçois directement Donc ça veut dire que ça fait plus de 6 mois que j'ai ce virus et je n'étais pas au courant. Il me demande de passer une biopsie. Chose que j'ai faite. J'ai été voir un nouveau gynécologue. Il m'annonce que je vais avoir une opération. Pouvez vous me dire comment ce sont passé les vôtres? Est ce que ça peut revenir? J'ai peur, je veux des enfants plus tard et je ne suis encore très jeune pour une tel découverte.

J'avoue être à bout en ce moment avec tous ces problèmes. Dans l'attente de vous lire. Je viens d'avoir 30 ans Bonjour, En suite à des soucis gynécologiques, je fais un frottis: J'ai eu un traitement pendant un mois avant de faire une biopsie.

Tout s'est bien passé et le rendez de contrôle était bon. Depuis je me faisais suivre deux fois dans l'année pour surveiller une éventuelle récidive. J'ai de suite appelé ma gynécologue pour avoir des explications, la seule réponse que j'ai eu c'est d'attendre 6 mois.

Je suis donc passée par mon médecin traitement pour avoir son avis et surtout des explications. Je souhaite plus que tout au monde avoir des enfants mais je suis célibataire, stressée et anxieuse du verdict finale.

Lorsque l'on va sur certains forums c'est à prendre peur, il y a de tout. J'espère que les résultats de la biopsie à venir ne seront pas trop grave Suite à un contrôle de routine en Bonjour, Je voudrais apporter mon témoignage concernant le papilloma virus, autrement dit HPV. Je me sens concernée par beaucoup des récits présents sur ce site. Ma gygy me dit d'attendre six mois. HPV est toujours la. On attend à nouveau six mois: IL ne veut pas partir. Mon corps ne parvient pas à l'éliminer tout seul.

On me détecte un HPV oncogene de type Ma gygy me recommande une vaporisation laser ; ce que je fais. L'opération se fera sous anesthésie générale et je rentre le soir même chez moi. Il n'y a pas eu de douleur. J'ai eu la chance d'avoir une gygy formidable et à mon écoute! Avant , je ne connaissais pas le HPV. Je pensais seulement à me protéger contre le Sida et autres MST Pendant six ans, mes frottis reviennent normaux.

Je me sens revivre, libérée, même si je sais que le HPV est seulement "endormi". Mi-novembre, je fais un contrôle de routine. Mon frottis revient Ascus. Je pleure toutes les larmes de mon corps, sans être surprise. Depuis mon retour en France, j'enchaîne les soucis de santé et je sais que le HPV se délecte d'un système immunitaire affaibli. Mon nouveau gynécologue me demande de venir à son cabinet et me fait une biopsie du col et du vagin dans la foulée. Il ne me dit rien mais je suspecte au vu de ses paroles que mon ami HPV a fait son come-back.

Les résultats seront connus dans jours. Si HPV, je devrais subir une conisation. Je suis angoissée et le mot cancer me vient à l'esprit. Je viens de rencontrer un homme bien, j'ai 34 ans et on parle de faire un bébé d'ici deux années. Je me raccroche à cette idée, je vais me battre encore. Néanmoins, j'ai décidé d'arrêter de lire les articles sur le Web. Si certains sites me réconfortent comme le présent site, beaucoup me terrifient. Chaque cas de HPV est finalement "unique" et chaque corps réagit différemment.

De part mon experience, les meilleures armes pour lutter contre ce virus sont: Le HPV, on en viendra toutes à bout!!!!! Sur cette fin, merci de m'avoir lu.

Nov Je viens de lire tous vos témoignages, chacune à son histoire avec ses particularités age, enfant pas enfant, frottis réguliers Prochaine étape rayon chimio, encore de longues semaines à attendre car tout cela dure depuis 4 mois, et j'ai l'impression que tout commencera "vraiment" quand les premiers rayons seront effectués, enfin je vais commencer à me battre. L'attente est un vrai problème il faut être solide pour garder le moral. J'ai un mari formidable et deux filles adorables 12 ans et 17 ans c'est pour eux que je vais me battre, mais je sais que le chemin est long.

Après la bataille il y a encore l'attente, risque de rechute pendant des années il faudra vivre avec l'épée de Damoclès au dessus de la tête. Mais la vie est si belle même si, la, elle me fait un coup bas, je pense que sortie de tout cela, elle aura un gout bien différent. Enfin à toutes, les équipes soignantes sont formidables, attentionnées, à votre écoute, et les progrès médicaux aident tellement toutes ces étapes, il faut garder la force de se battre la victoire n'en sera que plus belle.

J'ai peur Je ne fais que commencer le processus et déjà je rage de penser que ce qui grouille en moi me tue à chaque seconde Je suis sur le point de finir mes études en soins infirmiers, j'ai 2 beaux enfants, ma grande de 7 ans et mon petit homme de 16 mois Il y a 16 mois que j'ai donné naissance et on m'annonce le 2 novembre des mots lourds et durs à prendre J'avais tout, un travail en janvier comme CEPI infirmière en attente de l'examen de l'ordre mon diplôme dans 4 petites semaines un père de famille en or, pour moi la vie commençait vraiment Mars J'avais des saignements pendant les rapports, on me disait que ça devait être un problème de lubrification..

Je commence la pillule. Elle me faitb une recommandation pour un gynécologue en urgence Des gynéco-oncologues de l'Hôpital Notre-Dame Tu es en priorité, ton cancer est très agressif et invasif nous allons te prendre en charge Je ne sais pas encore dans quoi je m'embarque, j'avais un avenir brillant, enfin tous mes efforts allaient êtres récompensés Maintenant c'est comme si on m'avait arraché mes rêves Je regarde devant moi et c'est flou..

Une brume épaisse dans laquelle je suis perdue, j'ai peur Je puise ma force en regardant mes deux petits anges et mon conjoint en me disant que si je me sort de cette étape, je pourrai tout traverser Je ne suis pas prête pour l'éternel repos, je vais me battre malgré toute cette peur qui m'envahi je vais en faire ma force et c'est avec la rage et le feu que je pourrai dire, je suis vivante et prête à tout surmonter, pour moi, pour ma famille et pour donner espoir à celles qui comme moi traverserons cette dure épreuve Je m'appelle Océane, j'ai 25 ans, je suis maman d'une petite fille de 2 ans et demi et j'ai un fiancé aimant.

Hier je me suis faite opérer Conisation, car j'avais des lésions de stade 3 CIN 3. Je me sens mal, j'ai peur Peur de plus pouvoir donner naissance, peur d'une récidive, peur d'un cancer Je ne veux pas Je ne peux pas J'ai envie de pleurer Ils ne comprendront jamais Bonjour les filles J'étais déjà venu écrire car j'étais enceinte et on m'avait fait une biopsie après mon accouchement. Mais j'ai peur et surtout une vie sexuelle foutue en l'air.

La fatigue continue toujours et mon mari ne me comprend pas. A cet jour j'ai tres mal au bas ventre et mes demons me rattappent. A la moindre petite douleur j'y pense. J'ai 3 enfants et j aimerai tout enlever pour ne plus devoir penser que le CIN peut revenir Soit disant je pourrai avoir envie d avoir encore des enfants Jvai faire des enfants en sachant que a tout moment je peut replonger dans la maladie et ne pas avoir le bonheur de les voir grandir Ils ne comprendront jamais.

Sa nous suit toute notre vie: Je garde espoir Lorsque j'étais en train se réalisera enfin mon rêve travailler chez Mickey , du courrier arrive chez moi en Belgique pour reprendre un rendez-vous chez mon gynécologue au plus vite.

J'y vais en me disant, après avoir ruminé un certain temps, que c'est quelque chose de grave. J'ai fais mon frottis en septembre, j'avais loupé une année. La seule depuis que j'ai commencé à aller chez le gynécologue. Recevoir du courrier comme ça, ce n'est pas normal.

J'y vais, il m'explique tout. Vous avez été vaccinée contre le cancer du col de l'utérus mais il n'y a que deux numéros sur X numéros contre lesquels vous êtes protégée. Il pense à un CIN 2 ou 3. J'ai l'impression d'avoir bu, d'avoir rompu, d'avoir la haine.

Tout ça mélangé avec une envie d'éclater en sanglot comme jamais. C'était spécial et de voir ma mère à côté de moi qui se décomposait ne m'a pas aidée.

Je sors et c'est parti. Mon compagnon était là, le regard inquiet plongé dans le mien luisant de larmes. Je lui annonce et j'éclate. J'ai mis quelques jours voir une bonne semaine à encaisser les choses.

J'ai beaucoup pleuré car ma vie n'a jamais été très rose et que c'était encore un coup très dur à encaisser. Biopsie qui révèlent en effet un CIN 2. Opération prévue pour le 26 Janvier conisation. Le stress était bien présent car l'inconnu fait toujours peur. Annonce aux proches de nouveau La chose que "j'adore! Jamais opérée sauf de mes dents de sagesse et le souvenirs n'était pas bon.

Réveil pendant l'opération alors imaginez ce que je pouvais penser. Peur de la position, de la manière dont ça allait être fait Bref, peur de tout! Finalement, tout s'est très bien passé. Les douleurs sont vraiment très supportables.

Plus de rapports pendant 1 mois, plus de bains, plus de piscine CIN 3 et non 2. Tout va très bien et la cicatrisation est nickel. Il me reste un ou deux points. Ce rendez-vous, mon compagnon était avec moi car je me posais beaucoup de questions pour une grossesse et je voulais en parler au gynécologue et qu'il soit là pour entendre.

J'ai eu 24 ans le 23 Janvier Je n'ai pas encore d'enfant. Mon dieu mais je n'ai plus d'emploi et je ne suis pas prête à retravailler et encore moins à Disneyland. Mon compagnon est gravement malade aussi mais du diabète et une autre maladie. Il est à la mutuelle. Nous n'avons pas de chez nous. Ce bébé était prévu mais pas si vite. La chose nous met une telle pression qu'on se dispute même en rentrant.

Pourtant, nous ne sommes pas du genre à nous disputer. Les jours qui suivent et encore maintenant, les accrochages s'enchaînent. Heureusement, ils ne durent pas. On se pardonne vite car on sait que c'est cette situation qui nous stresse. Nouveau coup dur donc. J'en parle avec toute ma famille. Je veux un enfant et n'imagine pas ma vie sans. Une semaine pile que mes règles ne viennent pas.

Première fois que je suis censée les avoir depuis l'opération et rien. J'appelle donc mon gynécologue. Soit c'est à cause de ma pilule soit de mon opération. La cicatrisation se serait trop bien faite et aurait bouché le col. Non pas tortue lol! Ça fait mal, ça se contracte. Rien du tout même pas une petite goûte. Anniversaire de mon chéri.

J'avais prévu tout autre chose que de rester au lit. Nous devions aller voir sa famille et parler du bébé qu'on va devoir mettre en route si il veut bien ce bébé et si mon corps le veut. Finalement, j'avais encore des douleurs et parfois même plus aiguës que la veille et comme un poids. J'ai juste faite des moelleuX au chocolat en vitesse du coup. J'encaisse de jours en jours et je sais que je vais devoir retourner sur la table d'opération pour ce problème puisqu'en toujours rien et j'ai encore mal aujourd'hui.

J'ai un ventre si gonflé que je ne sais plus fermer mon jean! On dirait que je suis enceinte de 3 ou 4 mois. J'espère cicatriser normalement ensuite et assez rapidement car on perd du temps pour ce bébé. Je ne suis pas plus forte qu'au début mais j'essaye de positiver au maximum bien que Puis tout ça joue sur mon humeur aussi.

Je ne sais plus rien prévoir parce qu'on ne sait jamais. J'espère que la vie sera plus clémente avec nous après toutes ces épreuves. La suite au prochaine épisode enfin témoignage Si vous désirez me contacter, discuter et bien j'en serai ravie. Parfois, ça peut faire du bien et au moins, je suis bien placée pour vous comprendre. Voilà j'ai lu tous les témoignages disponibles sur le site, et ce qu'il en ressort pour moi , c'est que bien qu'aujourd'hui nous soyons plus suivies, que nous soyons plus au courant de ce qui peut nous arriver, nous sommes tout de même loin d'être sauvés hommes et femmes.

En effet, il suffit de tomber sur un médecin qui n'est pas à l'écoute, de ne pas avoir des symptômes francs, d'être trop jeune, trop stressée, pas assez comme ci, ou trop comme ça, et on passe à côté du bon diagnostic, parce que tout simplement personne n'aura cherché où il fallait. Moi, je n'ai rien autant que je sache , mais ma fille a appris il y a un mois et demi, qu'elle avait un HPV 16 donc oncogène, je lui dis de ne pas s'inquiéter, elle a 27 ans un bébé de 7 mois, et des frottis normaux depuis toujours, elle vient donc de le contracter!

D'ailleurs le gynéco lui dit la même chose lors de la colposcopie, et de la biopsie Les résultats sont tombés: Lésions de haut grade CIN III, conisation préconisée, pour explorer plus loin, nous sommes le 12 février, et cela se fera le 21 mars, après les vacances et les formations Bref, après de multiples infections uro-gynécologiques avec des chlamydiae, une grossesse difficile due à ses infections, un accouchement prématuré, des plaintes post-accouchement, de saignements, de pertes abondantes malodorantes, il y a un diagnostic.

Ce qui me "chagrine", c'est qu'elle n'ait pas été entendue tout de suite, c'est qu'elle reste plus d'un mois dans l'incertitude, ne sachant pas bien ce qu'elle doit combattre ou pas, et enfin c'est qu'elle ne soit pas la seule dans ce cas, la médecine a fait de grands progrès, il en reste un grand nombre à faire dans la gestion de l'humain. J'ai souri à la vie Bonjour, À 40 ans 2 grands garçons 16 et 18 ans, une belle vie un mariage heureux.

Une grossesse se découvre à 3 mois et demi et en même temps mon gynéco me dit. Réunion famille nous 4. Et à la 1 ère visite postnatale, là il me dit vous avez un cancer du col de l'utérus et c'est de votre faute. On ne fait pas un enfant à 40 ans.. Je vous passe les. Pleurs , colères, à la maison tout le monde est adorable Et après 4 mois, curiethérapie.

J'ai détesté le monde entier, je ne voulais pas en parler autour de moi, je ne sortais plus, et puis ma fille grandissant j'ai fait comme elle j'ai souri à la vie et j'ai aussi repris goût à la vie..

Cela fait 20 ans et je suis d'un optimisme exemplaire me dit on. Mais autour de moi je ne parle pas de ces moments. J'ai peur d'avoir un cancer J'ai peur Le 30 décembre mon médecin me téléphone pour me dire que mon frottis est revenu anormal ASC-H.

Je prends donc rendez vous avec ma gynécologue le 05 Janvier Je subis un curetage de l'endocol une douleur horrible, en pleurs à l'examen. Un nouveau frottis pour savoir si papillomavirus ou pas. Vendredi 22 janvier l'analyse de l'endocol est néfative ouf! Par contre j'ai un papillomavirus de type La colposcopie est faite résultat dans 10 jours.

J'ai peur d'avoir un cancer, j'ai 30 ans dans 1 mois, deux magnifiques filles de 6 ans et 3 ans l'envie d'une dernière grossesse Tout le monde me dit de ne pas stresser, mais cette attente est longue trop longue. En rémission complète Bonsoir, Voilà mon histoire; En décembre je fais plusieurs infections urinaires!

Je consulte mon médecin traitant qui me prescrit des antibiotiques! Les infections ont disparu mais toujours des pertes purulentes avec douleurs lors des rapports sexuels! Mon dernier frottis daté de décembre était nickel!! Je décide donc de consulter mon gynécologue, pas de chance il est en arrêt maladie, j'ai donc affaire à son remplaçant!

Il m'osculte et en déduit que j'ai une infection à l'utérus, il ne me fait pas de frottis et me donne des antibiotiques! Je fais confiance au médecin et prends mon traitement comme un bon petit soldat! Quelques semaines plus tard les symptômes sont toujours là j'en parle de nouveau à mon médecin traitant qui me prescrit encore des antibiotiques!! J'avais entièrement confiance en mon docteur!! Mais quelques mois ont passé et toujours les symptômes!! J'ai appris que mon gynécologue est rentré de convalescence je prends donc RDV en septembre !

Il me fait tous les examens nécessaires mais ne me dit pas un mot! Une semaine plus tard je reçois un coup de tel du gynécologue qui veut me voir en urgence!

Je le vois le jour même et le verdict tombe! Vous avez un cancer du col de l'utérus!!! J'ai un cancer invasif du col de l'utérus au stade 3!! Tumeur de plus de 4cm et ganglions atteints!

J'ai subi une chimiothérapie, radiothérapie et curiethérapie! Et 2 ans après le début des traitements je suis en rémission complète!! Il faut maintenant faire avec les effets indésirables des rayons et la fatigue qui persiste!! Et puis se remettre aussi psychologiquement!! J'ai 30 ans et à nouveau ma vie bascule Bonsoir à toutes, J'ai 30 ans et à nouveau ma vie bascule Il y a 4 ans, frottis anormal, lésion cin1 de bas de grade, colposcopie, biopsie mais la lésion n'était pas cancereuse.

Après un mois "pour voir" j'ai revu mon médecin. La lésion n'ayant pas bougé il me la enlevé, merci à lui Et tous les ans, de le revoir pour frottis et prélèvement avec recherche hpv à haut risques. Et depuis 4 ans, tout allait bien. En septembre, multiplication d'infections, douleurs au bas ventre et aux reins Antibio mais ni les médecins ni moi n'ont pensé que mon virus pouvait s'être réactivé. Début décembre rdv gynéco, je lui explique et examen Hemoragie du col "il y a un problème" Et comprendre soudain que ce virus revient et que cette fois il revient fort.

Le frottis confirme, les prélèvements aussi, hpv oncogènes Colposcopie et biopsie dans qqs jours, c'est long mais c'est long Et mon médecin est clair,même si la lésion n'est pas cancereuse, je suis une bombe à retardement.

Tic tac tic tac Je venais de rencontrer quelqu'un de formidable après avoir vivoté, et j'ai fait le. J'ai envie de tout casser, tout brûler. Je ne peux diriger ma colere contre rien n'y personne.

Et là, je n'y arrive pas, je cherche un sens Courage à nous toutes où que nous en soyons. A l'auscultation un col hémorragique, il me refait un frottis dans le doute Ça ne me rassure pas, elle m'apprend que j'ai plusieurs hpv et ce depuis un an et demi!

Premier coup sur la tête la colposcopie se fait dans la semaine par une remplaçante du Gynéco en vacances, elle regarde mes résultats ne dit rien, puis me dit de m'installer pour l'examen.

Je ne comprends pas, je n'ose même plus lui poser une question j'ai tellement peur, a la fin de l'examen, elle m annonce que mon frottis est en haut grade qu'on parle certainement d'un cancer et que il va falloir m'opérer sûrement très rapidement avant noël au vu des résultats, dès que l'anapath de la colposcopie sera tombée J'ai peur de ne jamais pouvoir avoir d'enfant, de ne servir à rien dans mon couple, peur de mourir aussi J'ai très peur ,..

Je suis du milieu paramédical et je suis la première à dire qu'il ne faut pas aller sur internet mais j'avoue que la j'ai été la première à le faire J'y ai trouvé de tout, des témoignages qui inquiètent c'est vrai, mais aussi des témoignages réconfortants et qui font que je me sens moins seule Parce que vous savez qu'il est autant inquiet que vous Identique avec les amies Alors vous n'avez plus envie d'en parler parce que ça vous agacerait presque cette incompréhension des gens Et courage à nous toutes où que nous en soyons.

J'ai besoin de parler J'écris mon histoire parce que je me sens toute seule, j'ai besoin de parler, d'exprimer tout ce qui se passe dans ma tête et dans mon Coeur. Il est vrai que mon problème n'est pas grave comme le disent les autres; "au pire on t'enlève tout et voilà" Peut être que ce n'est pas grave comme le disent les autres, mais pour moi dans le plus profond de moi c'est une grande bataille qui commence non seulement contre la maladie mais aussi contre moi même.

Cancer du col utérin en Bonjour à toutes j'ai découvert que j'avais un cancer du col utérin en , j'étais maman d'une merveilleuse petite fille de 9 mois, donc j'ai voulu me faire poser un stérilet et le gynécologue de l'époque me l'a posé malgré une infection!

Après 3 semaines d'hospitalisation, j'avais toujours des pertes blanches,abondantes et malodorantes je consulte donc ma nouvelle gyneco qui me fait faire une biopsie. J'ai donc rv avec elle pour le résultat; j'étais avec le père de ma fille et le verdict tombe; cancer invasif stade 4! Ensuite tout va très vite, le rv est pris avec un chirurgien gynécologue au centre de cancérologie, ce médecin très humain mexplique que ils ne peuvent pas m'opérer, la tumeur mesure 7 mm et contaminerait le reste des organes!

J'ai donc subit 7 chimios et 35 séances de rayons! J'avais 40 ans,et l'immense bonheur d'avoir ma fille qui m'a donné la force de me battre,un compagnon aimant et une famille très présente. J'ai tjs gardé le moral et positivé. A ce jour je suis presque en rémission, mais les rayons ont provoqué de nombreux dégâts! J'ai une sonde jj au rein qui occasione de nombreuses infections urinaires,des polynéphrites aiguës!

L'intestin grêle a été touché, les rayons m'ont provoqué une fistule recto vaginale; donc depuis 2 ans j'ai une poche, une ileostomie. Je dois subir une future opération au printemps pour réparer la fistule,enlever la moitié du grêle, une partie de l'anus, du rectum et du vagin;sans oublier l hystérectomie! Je pense que l'on est pas suffisamment informées des dégâts des rayons!

C'est paradoxal,mais dans mons cas ce fut salvateur! Je voudrais vous souhaiter à toutes tout le courage nécessaire, la pêche, malgré les douleurs de ce crabe de m Cancer du col stade 2 Bonjour j'ai 24 ans un fils de 2 ans et un cancer du col stade 2.

Je l'ai appris il y a seulement 2 mois et je rentre de l'hôpital mon chirurgien à souhaiter me retirer les ganglions pour éviter le risque de métastases.

Mes ganglions se sont révélés sains heureusement. Je débute mon traitement dans quelques jours qui durera 5 semaines de radiochimiotherapie concomitante et une curitherapie clôturera le traitement et si tout va bien je devrai être guéris. Dans mon cas il n'est apparemment pas impossible d'avoir de nouveau un enfant si les rayons n'endommage pas mes ovaires alors je cherche désespérément un témoignage un avis qui correspondrait à ma situation car j'ai besoin d'entendre les récits de femmes dans le même cas que moi.

En principe le virus disparaît tout seul au bout de deux ans, mais chez moi rien a faire, il persiste. Je suis chanceuse, jusqu'ici mes frottis confirment uniquement un bas grade, condylomes planes sur le vol. Je suis donc en parfaite santé et dois juste vérifier deux fois par an que les lesions n'évoluent pas en stade 2, auquel cas j'aurais droit a la fameuse conisation.

Pourquoi j'écris donc sur ce site? Tout d'abord je soutien chacune d'entre vous dans votre lutte contre ce virus et vos témoignages m'ont beaucoup émue. Ensuite, et bien malgré l'absence de lésion grave dans mon cas, ce virus réussit tout de même a me pourrir la vie Et bien jusqu'ici j'avais opté pour une transparence envers mes compagnons de vie C'est très blessant et humiliant, rageant, injuste!!!

La première fois que mon m'a quitté pour ça, j'avais 2 mois de relation merveilleuse avec un homme qui me comblait et me respectait énormément, et du jour au lendemain j'étais devenue une lépreuse a ses yeux!

J'ai tellement été affectée par sa réaction que peu de temps après, j'ai développé un psoriasis en gouttes qui m'a valu pendant trois ans une centaine de petites tâches blanches depigmentées sur le corps et même le cou, visage Depuis , lorsque j'ai appris que les préservatifs n'empêchaient pas la contamination, 4 hommes sur 6!

J'ai beau expliquer que le risque de cancer est très faible, qu'une personne sur trois en est affectée, cela n'aide pas. Le pire, c'est qu'en principe ils sont même trop lâches pour avouer que ce virus leur fait peur, ils changent subitement de comportement et invente des problèmes ou mésententes fictives Je n'ai pas encore d'enfants et j'aimerais conserver mon col dans toute son amplitude aussi longtemps que possible!!

Aujourdhui cette mauvaise expérience vient de se renouveler, et j'ai décidé de ne plus en parler au prochain, car l'honnetete ne paie pas, c'est bien dommage. Je serais intéressée à savoir si un mouvement de défense dans ce sens là existe Je pense que cet aspect est très peu abordé et personnellement je suis très affectée dans ma vie amoureuse!

J'ai un hpv pas la peste!!! D'autres femmes se sentent -elles concernées? Bon courage a vous toutes! Amicalement, Sarah Bonjour Sarah Votre témoignage révele à quel point le manque de connaissance sur le sujet peut être désastreux. Votre décision finale est la bonne.

Dysplasie sévère de haut grade Bonjour à toute Au mois de février je fais un frottis qui m'annonce une inflammation. Comment es que j'ai attraper ça? Je vais enfin pouvoir avencer Alors courage à toute J'ai 30 ans et 4 loustics en bas âge Bonsoir , Je m'appelle Camille j'ai 30 ans et 4 loustics en bas âge en j'ai appris suite à un simple contrôle que j'avais un cancer du col j'ai subi une conisation.

J'ai peur je ne dors plus, je compose parfois le numéro du médecin mais je raccroche avant de l'avoir eu je trouverais peut être le courage un jour de retourner faire les examens , j'en ai tellement bavé depuis entre hospitalisation, prises de sang mes bras sont des passoires les échos les irm les scanners J'ai besoin de souffler Merci pour celles qui m'auront lu Courage a vous toutes. Saignements pendant les premiers 5 mois de grossesse et a 6 mois Tiens bon tiens bon Une jolie petite fille est née.

J'ai subi une biopsie aujourd'hui. Tout le monde me dit que sa ne sera rien se grave. Ils essayent de me convaincre Mon mari ne comprend pas, les heures que je passe sur internet en essayant de comprendre ce virus, a la recherche de syntomes.

C'est mon tour de parler Comment dire Ce soir j'ai lu. Tout ce qui précédait. C'est mon tour de parler. Un frottis, lesion de bas grade. Je ne le dis pas.

A quoi cela sert-il? J'accouche de mon 3eme enfant. Des résultats par la poste. Lésion de haut grade. J'y suis déjà passée. Je n'ai pas peur. Je ne pleure pas. Ça sert à quoi? Le partenaire ne compte pas vraiment. Il est impossible de savoir. Vous êtes porteuse d'un virus oncogene. La récidive est logique. Vous devez apprendre à vivre avec.

Je devais faire mon frottis de contrôle en janvier. Je l'ai fait il y a 15jours. Juste après la fin de mes règles. J'ai des saignements depuis 2jours.

Je me rappelle un conseil de la colpo Si c'est à nouveau le cas, prenez rendez vous. Et j'ai beau être rationnelle je me dis que Je me dis que. J'ouvre ma putain de boîte aux lettres tous les jours. A quand les résultats? Je ne dors pas. Je ne pense pas. L'écriture est le remède L'écriture est le remède que j'ai trouvé pour décrire ce qui a chamboulé ma vie il y a un an demain Une seule fois, des règles anormales.

J'appelle la gynécologue pour un contrôle préventif. C'est la première fois que je la rencontre car je voulais être suivie désormais par une professionnelle et non plus par un homme Après une approche pour faire connaissance plutôt froide, elle s'affole en me disant que le frottis est très mauvais. Le dernier datait de février Je ne comprends pas ce qui m'arrive. Pis, je viens de rencontrer un jeune homme de 28 ans quelques jours auparavant.

Je lui demande de partir et considérer que notre premier week-end n'était qu'une partie de "jambes en l'air". Prochain rdv le 05 juin pour une biopsie. Auparavant, des examens pour diagnostiquer les éventuels virus dans mon corps au laboratoire Lors de la biopsie, je subis 8 prélèvements au lieu des 6 initialement Fin juin, la gynécologue m'appelle pour qu'on se voit au plus vite.

Le 27 juin, rdv à 14h Vous avez un cancer" Aucune empathie, aucune pudeur de cette gynécologue pour m'annoncer ce cancer.

Je me se sens si seule. Mon Papa est décédé et ma mère m'a renié pendant mon enfance. Mais dans mon malheur, je m'en tire plutôt bien. La tumeur est locale, pas de lésions, ni de métastases.

Mon compagnon est toujours à mes côtés. Nouvelle opération prévue pour une hystérectomie totale. Quelques jours après, mon corps lâche, je suis contrainte de m'arrêter car mon esprit est ailleurs pendant mes heures de travail.

Désormais, j'ai hâte qu'on me retire cette saloperie. J'ai peur de mourir, de suivre un traitement anti-cancéreux Je subis une hystérectomie totale par coelioscopie. L'opération dure 3 heure, et je reste 8 heures en salle de réveil Le soir même le Professeur vient à mon chevet pour m'annoncer que les paramètres touchant l'utérus ne sont pas touchés.

Je crois que c'est fini. La morphine m'aide à soulager l'opération. Le lendemain, l'aide soignante me demande de me lever pour la toilette. Je suis épuisée et elle comprend que j'ai juste besoin de repos Puis à 10h, c'est la grande messe.

L'interne sans diplomatie m'annonce que finalement en plus de l'hystérectomie totale, j'ai subi également une annexectomie bilatérale. Cette fois-ci, je m'effondre et je me demande pourquoi MOI Le Professeur viendra me voir chaque jour, les infirmières sont à mes petits soins. Je sens bien qu'ils veulent que je m'en sorte. Mon compagnon vient à mon chevet.

Retour au domicile, et le début des angoisses sur les résultats. Un mois d'attente et des milliers de questions traversent mon esprit. Je ne suis plus maître de mon destin, je ne maîtrise plus ma vie qui m'échappe Pas de traitement à faire. La tumeur de 3 cms n'a pas fait d'autres ravages. Je reprends le travail. Les collègues veulent savoir comment j'ai fait pour revenir aussi vite 2 mois d'arrêt de travail.

Excusez-moi si je suis revenue vivante! Je fais le tri aussi dans mes proches, mes amis. Avec mon compagnon, on vit des hauts et des bas car je me déteste. Je ne produit plus d'hormones, donc j'ai perdu de la poitrine, je perds dans la qualité de mon sommeil etc.

Je me demande pourquoi il est encore avec moi. On se dispute sans cesse. J'ai l'impression d'être incomprise, pas soutenue, je me noie un peu plus dans le chagrin.

Après l'euphorie de ne pas avoir à suivre la curiethérapie, le moral dégringole. Je me sens bien seule, l'absence de mon Papa est omnipotente. J'angoisse pour le prochain contrôle post-opératoire. Tout le monde entourage personnel et professionnel me demande d'être positif, de garder le moral. Moi je me sens si seule face à ce combat. On me reproche "limite" de ne pas savourer la chance d'être en vie.

Oui je suis en vie mais à quel prix! Quand on me dit que je pourrais adopter, je constate que les gens n'ont rien compris à ma souffrance mais je ne leur en veux pas. Comme on dit, tant qu'on n'est pas passé par là, on ne peut pas comprendre. Mais ça serait bien que ces personnes évitent de donner des conseils sur ce qu'ils ne connaissent pas.

Oui je suis en vie, oui je sais que je peux adopter, oui j'ai de la "chance" de ne plus avoir de règles. Mais vous n'avez pas compris que c'est ma féminité qui en a pris un sacré coup. Je prends encore plus conscience que la vie ne tient qu'à un fil. A la pharmacie, je dois limite me justifier pour avoir le traitement hormonal prescrit.

A 35 ans j'ai l'apparence d'une jeune dans le corps d'une vieille! Et puis le grand jour est arrivé. Le professeur me rassure: Le traitement hormonal est plus élevé désormais. Une lueur d'espoir pour me relever ressurgit.

Cela fait un an que ma vie a basculé. Aujourd'hui, je suis guérie et je suis amoureuse. Toute seule je n'aurais pas réussi à me relever. L'amour, la compréhension et la patience de mon compagnon ont été ma force pour être celle que je suis aujourd'hui.

Il est hors de question que je ne prenne pas soin de moi, de mon corps. Il est hors de question que je me dévalorise plus longtemps et il est enfin temps que ma colère cesse. Je n'ai plus de temps à perdre maintenant pour vivre: Le verdict est tombé Bonjour, Je tenais à témoigner car le 8 decembre , le verdict est tombé je suis atteinte du cancer du col de l'utérus. Le 18 mars, je vais subir une hystérectomie. J'ai 28 ans et surtout pas d'enfant. Forcément je vis très mal cette situation.

Surtout que j'avais fais un frottis en juillet et juillet Ceux ci ce sont révélés normaux. Ma gynécologue n'a pas pris au sérieux mes symptômes. Elle a détruit ma vie. A toutes les femmes, prenez soins de vous et de votre corps. Apprenez à l'écouter car si j'avais su La lésion du HPV La lésion du HPV, me rend complètement malade, je me sens très mal dans ma peau, dans ma vie, dans ma tête dés que je vois des condylomes je hais mon corps et, je suis si frustrée quand je fais l'amour avec mon mari je suis devenu parano à l'idée d'avoir un cancer du col, fort heureusement pour le moment mon hpv n'ai pas à risque, je me fait suivre régulièrement mais cela n'empêche pas que j'ai tout le temps peur et très angoissée.

Je me retrouve dans votre témoignage Bonjour je me retrouve dans votre témoignage, car comme vous j'ai été opérée en et depuis fait des contrôles durant 5 ans mais rien à signaler et refait un contrôle en et rien, mais j'ai aussi parfois des saignements entre les règles ce qui me fait soucis, mais pas durant les rapports.

Comme toi je ne supporte plus tous ces contrôles qui nous incommodes. Je sais qu'il faut aller faire examens chaque année mais je suis angoissée, car je ne sais pas si cette maladie peut revenir ou pas. Et je ne trouve pas de réponses. En mars j'avais 29 ans et 2 enfants A la suite d'infections à répétition et douleurs et saignements lors des rapports la gygy me fait un frottis et découvre que j'ai un CIN III.

On m'opère rapidement et subis donc une conisation. La plus juste soit- elle car je désirais avoir encore un enfant.. En février je tombe enceinte, ca a marché du 1er coup: Au final je perds les eaux à 28 SA et accouche à 30 d'un magnifique bébé, qui n'a aucune séquelle! A ce jour, février je n'ai refait aucun contrôle.. Je sais que je dois le faire, j'ai toujours des rapports douloureux et des saignements après, mais aucune infection comme quand il fut un temps.. J'ai des douleurs de menstruation souvent dans le mois mais pas de saignement entre chaque cycle..

Je me sens fatiguée mais est-ce ma vie de mère de 3 enfants? J'ai lu tous les témoignages à la recherche des symptômes mais je vois que beaucoup n'en avait pas ou des très incommodants..

J'ai très peur de refaire un examen et que le résultat soit mauvais et pourtant c'est le seul moyen de savoir.. Toucher encore à ma féminité, peut-être à ma fertilité même si nous ne voulons plus d'enfant , encore une fois se montrer, se faire opérer etc Tout ça me freine Je pense attendre le symptôme de plus qui me fera y aller Merci à toutes pour vos témoignages qui sont plutôt rassurants.. Bonjour, Il y a deux ans, Bonjour, Il y a deux ans, j'ai subi une chirurgie de clôture pour un cancer du col de l'utérus.

Tout s'est bien passé. Ma vie sexuelle a changé, pour ne pas dire éteinte. J'étais étroite, je suis aujourd'hui impénétrable par mon mari.

Un homme effacé