Imperial Cleaning

• NOS ACTIONS •

Article à référence nécessaire Article contenant un appel à traduction en anglais Article avec une section vide ou incomplète Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata Article de Wikipédia avec notice d'autorité Portail: En , Radclyffe Hall , une aristocrate britannique, publie le roman Le Puits de solitude , dont l'intrigue est centrée sur Stephen Gordon, une femme qui se définit comme invertie après avoir lu Psychopathia Sexualis de Richard von Krafft-Ebing et qui vit parmi les acteurs de la sous-culture homosexuelle de Paris.

Les Fabriques Culturelles et Citoyennes

Hauts-de-Seine

Les lois concernant le changement légal des personnes trans sont différentes d'un pays à l'autre. Certaines juridictions permettent à un individu de changer leur prénom, et parfois, leur genre juridique, afin de refléter leur identité de genre. Aux États-Unis, certains États permettent de modifier ou de remplacer complètement les certificats de naissance originaux [ 40 ]. Les juridictions permettant la modification des dossiers de la naissance, permettent généralement aux personnes trans de se marier avec un membre du sexe opposé à leur identité de genre , et d'adopter des enfants.

Les juridictions qui interdisent le mariage homosexuel demandent souvent des mariages avant la transition, pour qu'ils se terminent avant l'accord de modification du certificat de naissance [ 41 ]. Les manuels de praticiens de santé, les guides professionnels journalistiques, et les groupes de défense des droits LGBT, destinés à informer le public sur les questions trans, conseillent d'utiliser le prénom et les pronoms que la personne trans emploient pour se désigner elle-même, y compris les références à ses expériences présentes et passées [ 42 ] , [ 43 ] , [ 44 ].

Les membres de la famille et les amis, qui peuvent être embarrassés par l'utilisation du pronom ou des définitions de sexe , sont généralement informés de l'utilisation du pronom approprié, soit par la personne trans elle-même, soit par des professionnels, soit par d'autres personnes qui sont familières avec les questions trans, et notamment l'utilisation d'un autre pronom que celui associé au genre assigné.

Parfois, les personnes trans doivent corriger leurs amis ainsi que les membres de leur famille, de nombreuses fois, avant qu'ils utilisent les pronoms souhaités par la personne trans.

Les personnes transgenres varient grandement dans le choix du moment, de la façon et de ce qui se dit pour faire découvrir leur statut de transgenre à leur famille, leurs amis proches, et les autres. La peur des représailles, comme être rejeté de la maison parentale pour les mineurs, est une raison de ne pas faire de coming out aux membres de leurs familles jusqu'à ce que les personnes concernées aient atteint l'âge adulte [ 39 ]. Internet peut jouer un rôle signifiant dans le processus de coming-out pour les personnes transgenres.

Certains coming-out peuvent se réaliser d'abord virtuellement , sans risquer de sanctions sociales dans le monde réel [ 49 ]. La transidentité a toujours existé, partout dans le monde. Il existe également, à Oman , des hommes identité sexuelle très parfumés, et maquillés, nommés Xaniths qui ont le droit de partager la vie sociale des femmes, à l'instar des Hijras en Inde qui ont subi une émasculation complète, s'habillent et vivent en femmes, et sont des parts essentielles de certains rites de base de la société indienne traditionnelle.

Selon les groupes, la position sociale de ces genres est très variable. Nombre de sociétés amérindiennes recrutent leurs chamans dans ces groupes. Dans les cultures d'Amérique latine, un travesti est une personne qui a été assignée homme à la naissance, et qui a une identité de genre féminine, transféminine, ou femme.

Les travestis bénéficient généralement d'un traitement hormonal, ont une expression de genre féminine, notamment de nouveaux noms et pronoms pour éviter ceux qui ont une connotation masculine et utilisent des implants mammaires, mais ils ne désirent pas pour autant de chirurgie de réassignation sexuelle.

Ils sont considérés comme complètement distincts des femmes transgenres, qui possèdent la même identité de genre que les femmes cisgenres [réf. D'autres identités transgenres deviennent plus largement connues, comme un résultat du contact avec d'autres cultures du monde occidental [ 53 ]. En Thaïlande et au Laos [ 54 ] , le terme katoï est utilisé pour se référer aux personnes transgenres homme vers femme [ 55 ] et aux hommes gay efféminés [ 56 ]. Les cultures du sous-continent indien incluent un troisième genre , qui se réfère notamment aux hijras en Hindi.

Les personnes transgenres ont aussi été documentées en Iran [ 57 ] , au Japon [ 58 ] , au Népal [ 59 ] , en Indonésie [ 60 ] , au Vietnam [ 61 ] , en Corée du Sud [ 62 ] , à Singapour [ 63 ] , et dans la grande région de Chine, notamment Hong Kong [ 64 ] , [ 65 ] , Taïwan [ 66 ] , et la République populaire de Chine [ 67 ] , [ 68 ] , [ 69 ]. Le 5 janvier , Reuters a établi que la première maire transgenre a été élue dans le centre de l'Inde [ 72 ]. De telles personnes étaient antérieurement appelées berdache mais elles sont maintenant appelées bispirituelles [ 77 ] , et leur conjoint-e n'auraient pas été nécessairement considéré-e-s d'un genre différent.

Au Mexique, la culture zapotèque inclut un troisième genre: Muxhe [ 78 ]. Aux débuts de Médine , les personnes trans homme vers femme [ 80 ] de religion musulmane étaient semblables [ 81 ] aux Mukhannathun. Dans la Rome antique , le galle était castré [ 82 ] suivant la déesse phrygienne Cybèle et peut être considéré comme transgenre dans les termes d'aujourd'hui [ 83 ] , [ 84 ]. Parmi les personnes de l'ancien empire akkadien , un salzikrum était une personne qui avait l'apparence d'une femme, mais qui avait des traits masculins distincts.

Le père d'un salzikrum pouvait également stipuler qu'elle hérite d'un certain montant [ 85 ]. Mahu est un statut traditionnel dans les cultures polynésiennes. De plus, dans les traditions Fa'asamoa, la culture Samoane permet un rôle spécifique pour les hommes et les femmes transgenres comme fa'afafine.

La transphobie est l'ensemble des discriminations envers les personnes transgenres, et la transmisogynie désigne les violences que vivent spécifiquement les femmes transgenres et les personnes trans-féminines [ 1 ] , à l'intersection entre la transphobie et la misogynie. Certains auteurs, inspirés des critiques qui ont été faites à la notion d' homophobie et son remplacement par d'autres notions, comme celle d' hétéronormativité ou d'hétérosexisme, ont critiqué la notion de transphobie pour son caractère individualiste et pathologisant, ancré dans la phobie individuelle plutôt que la dimension structurelle de l'oppression des personnes trans 1.

Des termes comme cisnormativité et cisgenrisme servent ainsi à remplacer la notion de transphobie. Alexandre Baril, sociologue, écrit d'ailleurs: Il se manifeste sur le plan juridique, politique, économique, social, médical et normatif. Par exemple, certaines personnes transgenres sont confrontées à la discrimination à l'embauche [ 87 ] , aux installations publiques toilettes notamment [ 39 ] , et relatives à la santé [ 88 ]. Elles ne sont pas légalement protégées contre la discrimination dans de nombreux pays [ 89 ].

Parmi d'autres contraintes auxquelles les personnes trans peuvent être confrontées sur leur lieu de travail, il peut y avoir la crainte que leurs collègues répondent négativement à leur transition, ainsi que la perte de la reconnaissance de leur expérience professionnelle par le changement de prénom [ 90 ]. Au vu des lois concernant le changement du prénom et du genre dans de nombreux pays, il peut être difficile, pour les personnes trans de dissimuler leur statut de trans à leurs employeurs [ 91 ].

Dans de nombreux pays, les lois offrent une protection contre la discrimination au travail, fondée sur l' identité de genre ou l'expression de genre, y compris pour les femmes masculines, et les hommes féminins. L' Union européenne offre une protection de l'emploi, dans le cadre de la protection contre la discrimination entre les genres, suivant la décision de la cour de justice de l'Union européenne [ 93 ].

Les personnes transgenres qui ont été licenciées en raison de genrisme sont 34 fois plus susceptibles de tenter de se suicider que la population générale [ 94 ]. Les facteurs les plus étudiés sont biologiques [ 96 ] , notamment le rôle important que pourrait jouer la sexualisation du cerveau [ 97 ] , [ 98 ] , [ 99 ] , [ ]. En , Kruijver et coll ont trouvé que les femmes trans avaient le même nombre de neurones que les femmes [cisgenres], dans le noyau limbique [ ].

Des études de Swaab , Gooran et Garcia-Falgueras ont confirmé ces premières recherches en trouvant que l'identité de genre est influencé par la structure cérébrale. Des différences de structures cérébrales ont aussi été relevées entre des hommes cisgenres gay et hétérosexuels , et entre des femmes cisgenres lesbiennes et hétérosexuelles. Des études ont également trouvé que la réception et les réponses androphiles et gynéphiles des femmes trans sont semblables à celles des femmes cisgenres , et différentes de celles des hommes cisgenres , ou entre les deux.

De la même manière, des études ont trouvé que les hommes trans gynéphiles avaient des patterns de substances blanches similaires à ceux des hommes cisgenres même avant la prise d' hormones.

En ce qui concerne les facteurs génétiques , une étude menée par Hare a rapporté que les femmes trans avaient un gène récepteur des androgènes plus long que celui des hommes cisgenres , ce qui rend moins efficace la liaison à la testostérone , et donc ce qui pourrait prévenir la masculinisation complète du cerveau. L'exposition aux androgènes prénatales, ou sensibilité, ou absence de celle-ci, est souvent citée pour expliquer les différences de structures cérébrales observées.

Une étude réalisée par Bentz a trouvé que les hommes trans avaient une distribution allélique CYP17 similaire aux hommes cisgenres , et différente des femmes cisgenres [ ]. Des facteurs psychologiques ont aussi été proposés. L'échec pour élever David Reimer , de l'enfance jusqu'à l'adolescence, en tant que fille, après que ses organes génitaux aient été accidentellement mutilés, est cité comme réfutant la théorie selon laquelle l' identité de genre est déterminée par l'éducation parentale.

Aujourd'hui, il est banalement admis y compris par l' Association américaine de psychiatrie [ ] que les transidentités ne sont pas des troubles mentaux. Les notions et termes stigmatisants utilisés ci-dessous ne sont donc employés que pour décrire la pathologisation des transidentités dans un contexte historique. Mais les symptômes qu'ils veulent décrire sont avant tout les conséquences de la façon dont la société traite les personnes trans [ ].

Les cas sont décrits comme des cas de possession, avec présence d'un autre en soi. En , le médecin et sexologue berlinois Magnus Hirschfeld classifie les travestis au même titre que les homosexuels dans un des multiples types de sexes intermédiaires [ ]. Au delà de la description purement médicale, il s'intéresse aussi aux aspects juridiques, philosophiques et politiques il s'oppose d'ailleurs à la pénalisation de l'homosexualité.

A partir des années 20, il monte une clinique qui sera démantelée au début du nazisme [ ]. La demande de traitement fait déjà partie des critères diagnostiques. Il pense [ ] que pour ceux là les tentatives de faire changer le fonctionnement psychique sont vouées à l'échec, mais la chirurgie peut soulager leur souffrance. En France, à la même époque, les recherches restent focalisées sur la dimension anatomique du changement de sexe.

En , le terme transsexualisme apparaît dans la thèse de médecine du psychiatre J. Alby [ ] mais il s'oppose à la chirurgie et pense que la psychothérapie est une meilleure solution [ ].

Le DSM manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux publié par l' Association Américaine de Psychiatrie APA est une classification des troubles mentaux utilisée dans le monde entier par une grande variété de personnes, depuis les médecins jusqu'aux compagnies d'assurance. Les critères sont les suivants:. Ce qui caractérise la dysphorie de genre est la présence d'une souffrance clinique significative associée à la non-conformité de genre.

D'après des psychiatres français [ ] , le modèle utilisé dans le DSM V est censé rendre compte de toutes les variétés du genre avec différents degrés de dysphories de genre, permettant notamment de déterminer quelles sont les personnes qui peuvent être candidates à la transformation hormonale et chirurgicale THC. La référence au désir de profiter des avantages sociaux et culturels liés au genre comme critère est effacée. Les notions de genre et même de genre alternatif sont apparues et tous les critères ne doivent pas nécessairement être concomitants.

Une précision est ajoutée:. Le sociologue Arnaud Alessandrin, insistera sur le fait que ces changements font du concept de "transsexualisme" un concept obsolète [ ]. Mais pour Patrice Desmond, tous ces hésitations ne font que refléter l'impossibilité de "penser du côté de la santé", plutôt que du "côté de la maladie" [ ] , [ ] , [ ]:. Les deux classifications ont évolué en parallèle, la CIM restant fortement ancrée dans une perspective internationale [ ].

Le transsexualisme n'apparait dans la CIM qu'en , dans la neuvième version, dans un chapitre consacré aux troubles mentaux, parmi les déviations ou perversions sexuelles, aux côtés de l'homosexualité [ ] , [ ]. Elle est en cours d'approbation: En mai , plusieurs associations françaises ont critiqué le nouveau texte de la CIM, en expliquant que cette-ci reste très binaire et que le concept même de diagnostic est contraire à leur revendication d'autodétermination.

Pour ces associations, la nouvelle classification ne doit en aucun cas être interprétée comme une dépsychiatrisation des transidentités, les parcours restants contrôlés par les équipes pluridisciplinaires, dont le démantèlement reste la priorité [ ]. La psychiatre française Colette Chiland , très controversée dans le milieu associatif français [ ] , [ ] et qualifiée de transphobe même par certains de ses collègues [ ] , [ ] , expose:.

En , elle écrivait: Judith Butler critique le principe même du diagnostic [ ]: Beaucoup de femmes profitèrent de leur liberté nouvelle pour tenter de nouvelles expériences: La banalisation progressive du phénomène bisexuel perçu comme une frivolité par les lesbiennes , compte tenu de ses variantes, combiné avec une réaction de masse, cessa de porter le message subversif des lesbiennes investies dans la lutte pour les droits des femmes.

Celles-ci, avec la deuxième vague féministe , fin des années , affermirent leur dénomination dans une acception nettement plus politique que strictement sexuelle du terme lesbienne. L'indépendance farouche de ces femmes par rapport aux hommes, qu'elles considéraient comme des oppresseurs, fut une doctrine centrale du féminisme-lesbien et beaucoup de celles qui y adhéraient s'efforcèrent de faire sécession, sur le plan physique et économique, avec l'institution traditionnelle androcentrique. Ainsi, Monique Wittig écrit, dans La Pensée straight que:.

Pour Rich, toutes les relations entre femmes, telles que mère-fille ou entre collègues de travail, avaient un aspect lesbien, peu importe si les femmes impliquées se considéraient lesbiennes ou pas. Pour Rich, l' hétérosexualité avait été imposée aux femmes par les hommes [ 29 ].

Bien que le féminisme lesbien ait constitué un changement significatif, toutes les lesbiennes n'y adhérèrent pas. Beaucoup de lesbiennes plus âgées qui assumèrent leur sexualité à une époque plus conservatrice considérèrent que leur manière d'être était plus adaptée à l' homophobie ambiante. Les Daughters of Bilitis ne survécurent pas au dilemme qui s'imposa à elles entre féminisme et activisme gay et lesbien [ 32 ]. Les féministes lesbiennes fuirent alors les rôles genrés qu'elles s'étaient autrefois attribués dans les lieux sociaux, ainsi que ce qu'elles considéraient comme un machisme rémanent de la part des hommes gays: En , un groupe d'universitaires, le Lesbian History Group , écrit:.

Ce que nos contradicteurs veulent, c'est une preuve irréfutable d'activité sexuelle entre femmes, et c'est pratiquement impossible d'en trouver [ 34 ]. Se focalisant sur leurs priorités sociales, les premiers historiens de la Grèce antique l'interprétèrent comme une société blanche, masculine et occidentale et nièrent toute importance historique aux femmes [ 35 ].

Les femmes en Grèce restaient entre elles, de même que les hommes. Dans cet environnement homosocial, les relations sexuelles et érotiques entre hommes étaient monnaie courante et représentées dans la littérature, l'art et la philosophie. Pratiquement rien ne documente une activité homosexuelle entre femmes.

Toutefois, rien ne prouve que les femmes étaient autorisées ou encouragées à avoir des relations homosexuelles avant ou après le mariage, tant qu'elles obéissaient à leurs devoirs maritaux. Pour l'historienne Nancy Rabinowitz, dans la céramique grecque antique les images d'une femme en tenant une autre par la taille ou s'appuyant sur son épaule peuvent être interprétées comme des expressions d'une relation romantique [ 37 ].

Les femmes apparaissant sur la poterie grecque sont représentées avec affection et lorsqu'il n'y a que des femmes, leur image est érotisée: Par contre, on ignore si ces images représentent la réalité quotidienne ou pas [ 36 ] , [ 38 ].

Les femmes de la Rome antique étaient elles aussi assujetties à la définition masculine de la sexualité. Elle entre à la fois dans la catégorie de vice contre-nature de sodomie [ 40 ]. Parfois, elle est utilisée pour faire référence à toutes sortes de formes de luxure comme la fornication, la mollesse ou la bestialité [ note 2 ] , dont les pratiques sexuelles entre personnes de même sexe, et parfois, elle désigne uniquement le sexe entre personnes de même sexe.

Elle a en tout cas une connotation diffamatoire et avilissante. De plus, elles constituent un moyen de transgresser la frontière des genres et les caractéristiques qui leur sont attribuées [ 44 ]. Selon Paul , dans son épître aux Romains vers 57 ap. Thomas d'Aquin , dans son commentaire de Paul, fait référence aux femmes dans sa définition des pratiques sexuelles contre-nature:. Quand les femmes sont mentionnées, les références aux pratiques sexuelles entre elles sont vagues et ces pratiques sont subordonnées à celles entre hommes [ 53 ].

Une femme qui le fait doit à chaque fois perdre son membre, et à la troisième doit être brûlée. À cette époque, sodomie et hérésie sont intimement liées, voire confondues. Les sodomites sont recherchés, dénoncés et punis [ 66 ]. Dans son texte, il limite la définition de la sodomie aux actes sexuels entre personnes du même sexe et la classe en avant-dernier dans la liste des vices contre-nature, le plus grave après la bestialité [ 67 ].

Notamment, en , Cino da Pistoia commente et interprète une loi impériale romaine de ap. En , Bartolomeo de Saliceto lui aussi récupère une loi romaine qui prescrivait la peine de mort pour les hommes homosexuels, pour demander la peine de mort pour les femmes homosexuelles.

Les deux femmes ont couché ensemble plusieurs fois. Les deux femmes ont apparemment été arrêtées. On ne sait pas ce qui est arrivé à Jehanne [ 72 ]. Un autre cas connu est celui de Katherina Hetzeldorfer, qui a séduit des femmes dans la ville de Speier en Dans les monastères féminins et les abbayes féminines, les femmes vivaient en autarcie, entre elles, et étaient relativement indépendantes du contrôle des hommes [ 75 ].

Certe in seducenda muliere nullum est aeque facile ut lenocinium muliebre. Nec corruptae mentis turpitudinem ita prompte cuiquam mulier comittit sicut mulieri. Et, quand les religieuses n'admettraient à leur table que les femmes auxquelles l'hospitalité serait accordée, cette précaution même ne laisserait elle subsister aucun danger? Certainement, pour perdre une femme, il n'est pas d'arme plus sûre que les cajoleries féminines.

Dans une section qui recommande aux femmes d'éviter le regard des hommes, une phrase en particulier exprime un possible indice de désir entre femmes: Le lesbianisme apparaît dans la littérature et est notamment présent dans le Cancionero de la Biblioteca Vaticana [ note 3 ] et est très présent dans le théâtre et la littérature anglaise, si bien que les historiens considèrent que c'était un sujet à la mode pendant la Renaissance [ d 6 ]. La conception de la sexualité féminine était liée à la manière dont le corps des femmes était compris à l'époque.

Ces changements étaient ensuite considérés comme des cas d' hermaphrodisme , qui devint synonyme de désir homosexuel féminin. On pensait que les femmes avec de tels clitoris, qu'on nommait tribades [ note 4 ] , avaient des désirs incontrôlables [ d 8 ].

Non seulement on pensait que les gros clitoris provoquaient la luxure chez les femmes qui les conduisait à se masturber, mais des pamphlets prévenaient les femmes que la masturbation provoquaient de telles hypertrophies. Pendant un temps, la masturbation et la sexualité lesbienne signifiaient la même chose [ a 10 ]. Des distinctions de classe commencèrent à apparaître une fois que l' homoérotisme féminin passa de mode.

Les tribades furent considérées tantôt comme des femmes de la basse société tentant de corrompre les femmes vertueuses, tantôt comme les représentantes d'une aristocratie corrompue par la débauche. Les auteurs de satires se mirent à suggérer que leurs rivaux politiques ou leurs épouses s'adonnaient au tribadisme afin de ternir leurs réputations. Une rumeur rapporta qu' Anne de Grande-Bretagne avait eu une relation passionnée avec Sarah Churchill , duchesse de Marlborough, sa plus proche conseillère et confidente.

Quand Churchill fut évincée du rôle de favorite de la Reine, elle répandit des rumeurs selon lesquelles la Reine avait eu des relations intimes avec ses femmes de chambre [ a 11 ] Marie-Antoinette d'Autriche a été aussi l'objet de ce genre de spéculations entre et [ d 9 ].

Des cas de femmes se faisant passer pour des hommes pendant des années ont été référencés [ note 5 ]. Les sanctions si le subterfuge était découvert allaient de l'interdiction à s'habiller en homme à la mort en passant par le pilori.

Henry Fielding écrivit en un pamphlet intitulé The Female Husband inspiré de la vie de Mary Hamilton qui épousa à trois reprises des femmes et a été condamnée à la flagellation dans quatre villes et passa six mois en prison.

Bien qu'elle ait abdiqué du trône en pour éviter de se marier, il était connu qu'elle continuait à avoir des relations particulières avec des femmes [ b 8 ]. Des historiens voient dans les cas de travestissement féminins une manière pour les femmes de se saisir du pouvoir qu'elles ne pourraient pas avoir en restant habillées en femme ou comme un moyen de donner du sens à leur attirance pour les femmes. Pour Lillian Faderman, la société occidentale était effrayée par les femmes qui rejetaient les rôles féminins traditionnels.

Deux mariages entre femmes ont été célébrés dans le comté de Chester , en Angleterre , en pour Hannah Wright et Anne Gaskill et en entre Ane Norton et Alice Pickford, sans que le fait qu'il s'agisse d'un mariage entre personnes de même sexe soit relevé [ d 11 ] , [ a 12 ].

Durant tout le siècle suivant, des prêtres ont continué à célébrer ce genre de mariages. Hors de l'Europe, les femmes pouvaient se vêtir en hommes sans que cela se remarque. Deborah Sampson se battit lors de la Révolution américaine sous le nom de Robert Shurtleff et eut des relations avec d'autres femmes [ 85 ]. Edward De Lacy Evans naît femme en Irlande , mais prend un nom masculin lors de son voyage en Australie , vit pendant vingt-trois ans comme un homme et se marie trois fois [ a 13 ].

Ces relations sont documentées par de nombreuses lettres. En revanche, il n'est pas possible de savoir si ces relations avaient un aspect sexuel. En fait, ces relations étaient promues comme des alternatives et un entraînement au mariage entre une femme et un homme [ c 15 ].

La grand-mère de l'élève rapporta l'affaire aux autorités, qui demeurèrent sceptiques sur l'aspect sexuel de la relation: Où sont les femmes innocentes d'Écosse? Parmi les couples les plus connus, Eleanor Butler et Sarah Ponsonby étaient surnommées les dames de Llangollen.

Leur histoire était considéré comme l'exemple des amitiés romantiques vertueuses. La diariste Anne Lister décrivait aussi dans son journal ses aventures avec des femmes, en utilisant un code pour mentionner ses relations sexuelles.

Même si vivre dans un cadre rural et bucolique est très agréable, il n'est pas toujours facile d'y faire des rencontres. Nous fréquentons bien souvent les mêmes personnes, collègues et amis Il faut juste lui donner un petit coup de pouce pour le voir germer. Rencontre Agriculteur est un site qui s'adresse aux agriculteurs, agricultrices et à tous ceux qui ceux et celles qui souhaitent vivre au plus près de la nature dans leur vie quotidienne. En effet, Rencontre Agriculteur est un atout dans votre recherche de l'Amour ou de l'Amitié parce que le site de rencontre réunit tous ceux qui ont un intérêt particulier pour la campagne et les métiers liés à la nature.

Vous avez envie de faire votre vie auprès d'une personne travaillant à la campagne? Vous souhaitez partager des moments privilégiés avec un éleveur ou une éleveuse d'animaux? On vous attend peut-être déjà ici, chez Rencontre Agriculteur N'est-il pas agréable de rechercher l'Amour sur la base d'affinités et de points communs?

Menu de navigation